Résultat semestriel 2017

La Poste clôt le premier semestre 2017 sur un bénéfice consolidé de 394 millions de francs (exercice précédent: 313 millions). Le résultat d’exploitation (EBIT) a atteint 547 millions de francs, progressant ainsi de 164 millions. Cette progression s’explique pour l’essentiel – environ 155 millions de francs – par l’amélioration du résultat obtenu sur le marché des services financiers, mais découle aussi de mesures d’amélioration de l’efficience, de la transformation du réseau postal et de l’adaptation de nos services au changement de comportement des clients. 

Pour s’ouvrir de nouvelles sources de revenus et pouvoir exploiter et moderniser une infrastructure adaptée aux besoins et financièrement viable, la Poste se doit de réaliser des bénéfices. Ceux-ci sont indispensables pour investir dans de nouveaux centres colis ou de nouvelles offres, ou encore pour financer la caisse de pensions. «Nous tenons bien notre cap, avec un solide résultat semestriel. C’est la clé de notre développement», souligne Alex Glanzmann, responsable Finances à la Poste. «Il apparaît cependant clairement que maintenir notre résultat opérationnel reste une mission très exigeante.» L’environnement de marché est toujours aussi tendu et la transformation numérique met toutes les unités du groupe sous pression. Innover est essentiel dans ce contexte et la Poste a la ferme intention de participer activement à la mutation numérique, dans l’intérêt de ses clients. 


Contributions des marchés au bénéfice

Les marchés de la Poste ont tous contribué au bon résultat semestriel. Sur le marché de la communication, les lettres ont permis de dégager un résultat d’exploitation de 186 millions de francs, en hausse de 3 millions par rapport à l’exercice précédent, malgré un nouveau recul du volume des lettres adressées (- 2,8%). Réseau postal et vente a certes subi une perte de 88 millions de francs, mais celle-ci est en recul de 11 millions. Cette amélioration s’explique par la transformation du réseau postal, qui a permis de contenir les pertes résultant des opérations de guichet (lettres, colis et versements). À eux seuls, les versements et les paiements aux guichets du premier semestre ont reculé de 5,8%. Dans l’intérêt des clients, la Poste va donc continuer à investir dans de nouveaux services et dans des points d’accès modernes.
 

Swiss Post Solutions a réalisé un résultat d’exploitation de 15 millions de francs, en hausse de 5 millions, améliorant ainsi nettement sa marge EBIT. Ses offres d’externalisation de processus métiers et ses services innovants de gestion de documents ont connu une demande croissante, en Suisse comme à l’étranger. 

 
Sur le marché de la logistique, le résultat d’exploitation de PostLogistics a atteint 58 millions de francs, progressant ainsi de 6 millions par rapport à l’exercice précédent. Le volume des colis a de nouveau fortement augmenté (+ 4,9%). La Poste reste le numéro un du marché suisse des colis, dont elle contrôle une part d’environ 80%. La pression sur les marges demeure cependant très forte, en raison notamment de la concurrence de prestataires ne faisant pas partie de la branche. 
 
Sur le marché du transport de voyageurs, CarPostal a réalisé un résultat d’exploitation de 20 millions de francs, en recul de 1 million malgré l’augmentation du nombre de kilomètres parcourus. Ce recul s’explique par l’absence d’un effet spécial comptabilisé l’exercice précédent (remboursement de carburant), par la hausse des prix des carburants et par l’augmentation des charges de prévoyance.  

Diminution des correctifs de valeur chez PostFinance

PostFinance clôt le premier semestre 2017 sur un résultat d’exploitation de 392 millions de francs, soit une progression de 155 millions. Celle-ci s’explique principalement par l’effet de base résultant des reprises de dépréciations sur des immobilisations financières (14 millions), alors que l’on avait comptabilisé d’importants correctifs de valeurs (110 millions) l’exercice précédent. Y ont également contribué le résultat réjouissant du négoce (+ 27 millions) et le recul des charges de personnel (- 11 millions). En raison de la faiblesse persistante des taux d’intérêt ainsi que du désavantage concurrentiel qu’elle subit en matière de crédit et d’hypothèques, PostFinance fait toujours face à un environnement de marché difficile. À lui seul, le résultat des opérations d’intérêts, sa principale source de revenus, a diminué de 38 millions de francs, faute de possibilités de placement rentables.

La Poste entend préserver son attrait pour ses clients et pour ses collaborateurs

La mutation technologique en cours et les défis qui en résultent vont continuer à profondément marquer chacun des marchés de la Poste. Pour faire face à cette situation et assurer le service universel postal conformément à la législation postale, la Poste se doit de réaliser de solides bénéfices. À cette fin, elle accorde la plus haute importance à la fourniture d’un service complet et de qualité. Dans le contexte de la transformation numérique, la Poste investit en outre par ses propres moyens dans une infrastructure moderne, ainsi que dans la formation et le perfectionnement de ses collaborateurs.  
 
La Poste suit de près l’évolution du marché, cherchant à l’anticiper. Son but est de proposer à ses clients des services de première qualité sur le long terme et de rester le troisième plus grand employeur du pays sans rien perdre de son attrait pour les collaborateurs. 

Nous vous appelons pour vous informer

Ou contactez-nous tout simplement au :

+1-877-275-3677 contactez-nous

Nous restons à votre disposition pour tout complément d'information. (1/3)

Continuer avec la demande de rappel

Nous restons à votre disposition pour tout complément d'information. (2/3)

Nous restons à votre disposition pour tout complément d'information. (3/3)

Merci

Nous restons à votre disposition pour tout complément d'information.